Le village de Belleville : un anti-Paris dans Paris

          Inséparables et inénarrables, voilà les deux quartiers jumeaux de Belleville et Ménilmontant.  Une visite coup de cœur et coup de poing que j’apprécie tout particulièrement.

 

      Vous découvrirez une histoire populaire d’une richesse insoupçonnée. On délaissera rois, reines, bourgeois des beaux quartiers pour donner la parole au peuple faubourien avec ses excès, sa verve et son jargon impayable.

        Belleville c'est tout d'abord un concentré d’énergie dévastatrice depuis la Commune de Paris à la Résistance en passant par les graffitis. Des faits divers à n'en plus finir : Cartouche, la terreur de la Régence, la fameuse Casque d’Or et ses marloux jaloux ou encore ces terribles bagarres entre Apaches. Mais c'est aussi une créativité hors norme quand ses Street-artistes, ses goguettiers et ses enfants-stars (Edith Piaf et Maurice Chevalier entre autres) expriment l'âme du quartier.

       Belleville c'est une invention du commerce équitable et les grandes expériences coopératives et mutualistes. C’est l’ancien quartier de la Courtille ou le tout Paris vient s’encanailler dans les mythiques guinguettes Ramponneau et Desnoyer. C’est enfin le Carnaval immortalisé par Gavarnibalochards, chicards, débardeurs, chienlits se croient tout permis. Le Municipal veille aux grains mais les vices sont de sortie !

 

Belleville c’est donc tout ça et bien plus encore, un quartier populaire qui a su garder son âme : un anti-Paris dans Paris !